Pose d’un film solaire innovant sur une fenêtre: capter l’énergie devient réalité.

Et si les fenêtres de votre maison, jusqu’alors communes à n’importe quel vitrage, pouvaient devenir de véritables panneaux solaires ? Une innovation qui ne verra le jour que dans un lointain futur pensez-vous ? Pas si sûr…

La revue Science révèle dans son dernier numéro des chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont en effet réussi à mettre au point une toute nouvelle façon de capter l’énergie solaire. Si un panneau solaire constitue réellement une source d’énergie propre et inépuisable, il a également l’inconvénient d’être encombrant et d’un esthétique tout relatif. Evidemment, quand on cherche à faire des économies tant d’énergie que financières, ces critères n’ont qu’une importance limitée. L’équipe d’ingénieurs américains s’est toutefois penchée sur ces problèmes, réussissant la performance de démultiplier le rendement d’un panneau solaire tout en l’intégrant dans une fenêtre.

A la place d’un verre traditionnel, les chercheurs ont eu l’idée de recouvrir le vitrage d’un film organique aux propriétés étonnantes : un « concentrateur solaire ». Déposé par évaporation et agissant comme une loupe géante, le mince film capture l’énergie solaire avant de la rediriger vers le véritable panneau incrusté le long des tranches de la fenêtre, comme l’explique Marc A. Baldo, chef du projet : « La lumière est collectée sur une grande surface, comme une fenêtre, et concentrée sur les bords ». La couche organique (sorte de teinture) déposée sur la vitre possède la capacité de capter l’énergie des différentes longueurs d’ondes de la lumière. Cette faculté innovante permet ainsi de multiplier par 10 le rendement des capteurs solaires.

La création d’un panneau solaire photovoltaïque quasiment invisible et de haute performance, voilà donc ce que ces chercheurs américains ont accompli. Si, comme ils l’espèrent, une commercialisation peut être envisagée dès 2011, ce panneau solaire révolutionnaire pourrait bien faire pencher la balance vers une baisse du prix de l’énergie solaire et même ouvrir la voie à une nouvelle génération de biens immobiliers passifs (ne consommant que l’énergie qu’ils produisent eux-mêmes).

Source : Diagnostic expertise

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.