Conseil National de la Sécurité Routière n'aime pas les vitres teintées automobile

Interdiction des vitres teintées : quelles conséquences en France ?

Les membres du Conseil national de la sécurité routière travaillent depuis des années sur le sujet de l’interdiction des vitres teintées pour les véhicules. Le sujet est un vrai marronnier. Alors, à chaque fois que les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons, et qu’il faut essayer de trouver un nouvel outil pour réduire le nombre de morts sur les routes, l’idée de s’attaquer aux vitres teintées fait son chemin. Pour l’heure, le code de la route déclare que « l’apposition d’objets non transparents sur les vitres » est interdite, et demande à ce que ‘le champ de visibilité du conducteur, vers l’avant, vers la droite et vers la gauche soit suffisant pour que celui-ci puisse conduire avec sûreté ». Mais un nouveau décret vient signer le coup de grâce des vitres teintées. Le niveau de teinte sera désormais limité à 30%. Un seuil qui est celui constaté sur les voitures neuves, et qui, de fait, est nettement dépassé par la pose d’une sur-teinte. Quelles sont les conséquences à attendre de cette nouvelle réglementation contre les films solaires dans l’hexagone ? Explications.

Les automobilistes vont devoir payer pour enlever les films

Poser des vitres teintées demande un savoir-faire professionnel. Mais retirer des vitres sur-teintées également ! Certes, il est possible de retirer les films teintés des vitres avec l’effet de la chaleur ou avec l’effet de produits chimiques mais le meilleur moyen de retirer des films solaires est de faire appel à un professionnel. Les risques de dégrader le vitrage, voire même les plastiques alentours est réel. Pour un retrait net et sans traces durables de vos films, évitez le bricolage…

Un changement de la vision et du confort au volant

Les vitres teintées, ce n’est pas un produit pour avoir l’air d’un gangster ou se cacher totalement du regard des autres ! En effet, poser des vitres teintées est souvent réalisé pour des questions de confort de conduite. Et celui-ci risque bien d’être moins bon à bord de véhicules qui seront désormais dépourvus de vitres teintées. Car oui, les vitres avec une teinte sont aussi appelées des films solaires. Ils permettent de réduire l’éblouissement de jour (ce sont les rayons du soleil en latéral) comme les lumières dérangeantes de nuit (comme les phares des véhicules environnants). La vision améliorée via les filtres sera donc changée, tout comme le confort de conduite à bord. En effet, les filtres protègent de la chaleur et améliorent la température à bord. Oui, les films solaires pour voitures sont une solution efficace pour limiter l’utilisation de la climatisation.

Des conséquences sur la santé

Poser des films sur les vitres d’une voiture est un geste positif pour la santé ! « Les films solaires rejettent jusqu’à 99,9% des rayons nocifs du soleil (UVA et UVB). Pour mémoire, ces rayons UV nocifs sont à la source du vieillissement de la peau, mais aussi de nombreuses maladies de la peau, dont le cancer » explique l’ASFFV, association qui regroupe plus d’une centaine de professionnels du secteur. Les vitres teintées évitent cette sensation de chaleur désagréable, et sont particulièrement appréciées pour les longs trajets afin d’éviter d’attraper un coup de soleil sur les bras.

Près de 2000 emplois menacés en France

Après les conséquences financières, sécuritaires et enfin sanitaires, voici les conséquences économiques de l’interdiction des vitres teintées pour voitures. Sachez que 5 à 7 % des véhicules neufs par an font l’objet d’un traitement de vitrage. Combien de particuliers s’équipent ? Difficile à dire, mais les vitres teintées sont portées par un réel engouement au regard de leurs atouts (meilleure discrétion face aux voleurs, régulation de la température, meilleur confort visuel). « Ce sont chaque année 160 000 propriétaires qui font teinter les vitres latérales avant de leur véhicule, pour des raisons d’esthétique ou, plus souvent, de confort » confie l’association 40 millions d’automobilistes. La nouvelle réglementation restrictive va mettre à mal tout un secteur. Elle équivaut à une interdiction de fait et donc à la suppression de 1 800 emplois dans le secteur selon les estimations de certains professionnels.

Les professionnels du secteur représentent plus de 800 entreprises en France. « Il ne faut pas oublier que l’industrie automobile, ce sont près de 2,5 millions d’emplois en France, et à chaque fois que le Gouvernement prend une mesure répressive à l’encontre des automobilistes, c’est tout un secteur économique qui en pâtit aussi » explique Daniel QUERO, président de l’association 40 millions d’automobilistes.

1 réponse
  1. Bougant dit :

    J’ai acheté mon véhicule avec des glaces teintées d’origine Renault (vitres teintées dans la masse). A quoi correspond 35% de visibilité ?

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.